Archives mensuelles : février 2012

Du 13 au 29 mars prochain, venez découvrir votre métier à bord du Train Emploi 2012 !

Lancé à l’initiative de la SNCF et de sa filiale Trains Expo, le « train emploi 2012 » s’élancera pour sa cinquième édition sur les rails de France le 13 mars à Paris-Gare du Nord. 

A la veille d’un scrutin national, les sondages l’affirment, le chômage et l’emploi sont au cœur des préoccupations des Français ! Le Train Emploi 2012 n’ignore pas ces inquiétudes et, dans un contexte difficile, part à la rencontre des Français avec à son bord une boîte à outils pour prendre la situation à bras le corps!

Il est temps d’établir un nouveau type de relations directes entre les entreprises leaders et les demandeurs d’emplois, permettant à ces derniers de postuler aux offres qui leur seront proposées.

TRAIN EMPLOI 2012 « Venez découvrir votre métier » – souhaite renforcer le lien social entre tous les acteurs de l’emploi et entamera son périple sur les rails de France pour impliquer directement au cœur des régions les protagonistes du monde du travail.

OBJECTIF N°1 : DECOUVRIR TOUTES LES OPPORTUNITES !


Trop souvent, les candidats se présentent sans véritable projet professionnel. Toute leur motivation à trouver un emploi pourrait être décuplée, s’ils avaient un objectif bien déterminé, un plan d’attaque à mettre en œuvre face au marché du travail.

Et pourtant il existe de nombreux secteurs qui recrutent, des métiers en manque de main d’œuvre ! Il faut ouvrir le champ des possibles et faire découvrir les opportunités réelles qui existent dans le monde du travail.

Pour cela, le TRAIN EMPLOI 2012 offrira conseils et offres concrètes pour construire un parcours professionnel. Découvertes des métiers, conférences thématiques ou encore entretiens-conseils … permettront aux candidats de mieux définir leur projet et de partir confiant. Un relooking gratuit sera également proposé à bord par Beauty Bubble pour que les candidats puissent se présenter sous leur meilleur jour

DU CONCRET : DES OFFRES !

Des offres nationales et régionales seront proposées par les entreprises à tous ceux qui cherchent un emploi, veulent connaitre les secteurs qui recrutent, découvrir des métiers… quels que soient leur parcours, leur origine, leur âge ou leur situation personnelle.

Parmi les partenaires à bord du train et sur les quais : le groupe La Poste, la SNCF, Pôle emploi, la Défense Nationale (CIRFA – Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées), les missions locales (CNML – Conseil National des Missions Locales), l’AFPA (Asssociation pour la Formation Professionnelle des Adultes) ou encore Beauty Bubble.

Les offres seront disponibles sur le site internet de l’opération www.train-emploi.fr 

Publicités

L’Orient-Express SNCF : un train de légende et d’exception

Michel Dumet (gauche) à côté de l’Orient Express SNCF

Michel Dumet, chargé des voyages sur l’Orient-Express SNCF et du bon fonctionnement du matériel à bord, veille en permanence sur cette formidable machine de légende, de bois et d’acier qui, encore en service, nécessite autant et souvent plus d’attentions qu’un train ordinaire.

Technicien, il est secondé d’un assistant pour la vérification du nettoyage des voitures, jusqu’au contrôle méticuleux du bon fonctionnement des accessoires de cuisine, four ou réfrigérateur.

L’aspect intérieur de l’Orient-Express SNCF n’est pas la seule préoccupation de Michel Dumet, également chargé de contrôler le bon fonctionnement du train : « C’est un peu comme une révision d’un véhicule automobile, tous les trains doivent passer par les ateliers ».

Cette phase de préparation, tout aussi indispensable qu’invisible aux yeux du client, peut prendre autant de temps que le trajet en lui-même. Le contrôle, le remplissage des batteries et la mise en place des demandes spécifiques pour le voyage nécessitent ainsi, a minima, plusieurs jours d’immobilisation.

Au comptoir de la voiture-bar, dans l’Orient Express SNCF

Et la location d’un train mythique comme l’Orient-Express SNCF ne peut que s’accompagner d’exigences exceptionnelles de la part des clients. D’autant que, bien souvent, l’opération pour laquelle le train est mis à disposition est sous le parrainage d’une personnalité dont la bonne réception demande toujours une attention bien particulière.

Les trajets sont en règle générale plutôt courts, entre 150 et 300 kilomètres, soit un à deux jours de voyage. Mais la brièveté du parcours demande paradoxalement une implication plus grande encore que sur un voyage long, de Paris à Beaunes, voire Milan.

Chargé, l’Orient-Express SNCF peut contenir plusieurs centaines de personnes ce qui, pour une légende presque centenaire, peut être fatiguant. C’est pourquoi, à chaque déplacement, Michel Dumet est soutenu dans son travail par une équipe de techniciens. « Un jour ou l’autre, nous irons peut-être jusqu’à Istanbul ! » s’amuse-t-il.

Quoi qu’il en soit, le succès du mythe ne se dément pas : « nous avons tout de même préparé douze Orient-Express SNCF rien que sur l’année dernière ! » se félicite Michel Dumet.


« La préparation d’une exposition peut demander autant de délais que son déroulement »

Le train, c’est une affaire de passionnés et Vincent Renard en est la preuve en chair et en os. Directeur technique de Trains-Expo SNCF, toujours près du rail, il est chargé de répondre à toutes les attentes des clients. 

Son parcours démontre une volonté et une motivation sans faille. Sorti de ses études avec un diplôme d’électrotechnicien en poche, il a rejoint la Société Nationale des Chemins de Fer il y a près de 20 ans. Après avoir suivi en interne une formation de diéséliste, il diversifiera les expériences, jusqu’à faire partie d’une équipe d’astreinte chargée de résoudre les problèmes techniques en urgence. Depuis, Vincent Renard est multitâches. « Avoir touché à tout pendant 22 ans à la SNCF », explique-t-il, lui a permis de comprendre et d’appréhender l’ensemble des difficultés auxquelles un technicien ferroviaire peut-être confronté.

Vincent Renard

Aujourd’hui, l’expertise et le travail de Vincent Renard consistent en la préparation des trains pour les différentes expositions itinérantes. Du contrôle technique aux finitions internes, en passant par les petites réparations, il vérifie chaque voiture en vue d’une utilisation optimisée pour l’évènement. Si une exposition peut durer jusqu’à plusieurs semaines, sa préparation peut demander au moins autant de délais. « Nous partons de ‘tube’, c’est-à-dire de voitures entièrement vides. Après, c’est comme si nous construisions une exposition dans un salon : ça prend du temps, ne serait-ce qu’au niveau de la menuiserie ».

La préparation d’un train est chronophage, pour déterminer l’équipement nécessaire à embarquer, élaborer le trajet en amont en relation avec les clients, mais aussi gérer la communication avec les différentes gares visitées. Vincent Renard mène ainsi avec les différents acteurs intervenants sur le voyage, dans l’ombre, un dialogue préalable toujours nécessaire à la bonne tenue de l’exposition.

Vincent Renard à l'intérieur d'une voiture vide

Evidemment, ces mastodontes d’acier nécessitent une force motrice impressionnante. Deux énormes moteurs de bateaux fonctionnent en alternance pour mettre le train en mouvement. « Toutes les 24 heures, en général vers 22h – minuit quand les clients ne sont pas à bord, je suis chargé de faire des coupures et de faire basculer les moteurs. Cela nous permet de disposer d’une journée pour pallier à une éventuelle panne d’un des deux moteurs » explique-t-il.

Mais la veille logistique ne concerne pas seulement la mécanique du train. Le confort des clients reste la priorité des priorités. Vincent Renard supervise donc également les arrivées et les retours des palettes de nourriture, matériels, meubles et même literie. Parce que, oui : les expositions peuvent parcourir jusqu’à 5.000 kilomètres et s’étaler sur plusieurs semaines. Et ce pour « une moyenne de 6 à 7 expositions par an ! » ajoute-t-il.

Dans la voiture bar

Autre préoccupation du directeur technique de Train-expo, la sécurité. « S’il y a le moindre doute sur la fiabilité d’une voiture, on la retire et on la place en atelier. Nous essayons d’anticiper au maximum une éventuelle panne ». Les voitures peuvent être vieilles de près de 40 ans et il faut être aux petits soins pour elles. Les contrôles, le chargement des batteries, ou la vérification de la mise en application des normes de sécurité incendie sont aussi de la responsabilité de Vincent Renard.

Sa première fois, pour Trains-Expo SNCF, remonte à maintenant 5 ans, pour l’exposition Harry Potter. Et depuis, pour cette insatiable passionné, la magie des trains expositions n’a jamais cessé de fonctionne

Trains-Expo SNCF à l’Elysée pour le 4e anniversaire du plan Alzheimer

Toute l’équipe de Trains-Expo SNCF était à l’Élysée mercredi 1er février, pour le 4e anniversaire du Plan Alzheimer.

Image

Du 21 septembre au 6 octobre 2011, le Train Alzheimer avait circulé dans toute la France dans le cadre du Plan Alzheimer, pour aider, comprendre, expliquer, informer sur cette maladie que le président de la République a qualifiée de « drame ».

Image

La chanteuse Patricia Kaas et le réalisateur Claude Lelouch, ici avec Edith Rebillon (Directrice générale adjointe de Trains-Expo SNCF) ont été la marraine et le parrain du train.

Image

Inauguré à la gare du Nord par Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, le train a accueilli le temps de son parcours 16 920 visiteurs, s’impliquant contre ce fléau qui touche les familles et leur entourage ainsi que la société toute entière.

Image