L’Orient-Express SNCF : un train de légende et d’exception

Michel Dumet (gauche) à côté de l’Orient Express SNCF

Michel Dumet, chargé des voyages sur l’Orient-Express SNCF et du bon fonctionnement du matériel à bord, veille en permanence sur cette formidable machine de légende, de bois et d’acier qui, encore en service, nécessite autant et souvent plus d’attentions qu’un train ordinaire.

Technicien, il est secondé d’un assistant pour la vérification du nettoyage des voitures, jusqu’au contrôle méticuleux du bon fonctionnement des accessoires de cuisine, four ou réfrigérateur.

L’aspect intérieur de l’Orient-Express SNCF n’est pas la seule préoccupation de Michel Dumet, également chargé de contrôler le bon fonctionnement du train : « C’est un peu comme une révision d’un véhicule automobile, tous les trains doivent passer par les ateliers ».

Cette phase de préparation, tout aussi indispensable qu’invisible aux yeux du client, peut prendre autant de temps que le trajet en lui-même. Le contrôle, le remplissage des batteries et la mise en place des demandes spécifiques pour le voyage nécessitent ainsi, a minima, plusieurs jours d’immobilisation.

Au comptoir de la voiture-bar, dans l’Orient Express SNCF

Et la location d’un train mythique comme l’Orient-Express SNCF ne peut que s’accompagner d’exigences exceptionnelles de la part des clients. D’autant que, bien souvent, l’opération pour laquelle le train est mis à disposition est sous le parrainage d’une personnalité dont la bonne réception demande toujours une attention bien particulière.

Les trajets sont en règle générale plutôt courts, entre 150 et 300 kilomètres, soit un à deux jours de voyage. Mais la brièveté du parcours demande paradoxalement une implication plus grande encore que sur un voyage long, de Paris à Beaunes, voire Milan.

Chargé, l’Orient-Express SNCF peut contenir plusieurs centaines de personnes ce qui, pour une légende presque centenaire, peut être fatiguant. C’est pourquoi, à chaque déplacement, Michel Dumet est soutenu dans son travail par une équipe de techniciens. « Un jour ou l’autre, nous irons peut-être jusqu’à Istanbul ! » s’amuse-t-il.

Quoi qu’il en soit, le succès du mythe ne se dément pas : « nous avons tout de même préparé douze Orient-Express SNCF rien que sur l’année dernière ! » se félicite Michel Dumet.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s