Archives mensuelles : mars 2015

On embarque à bord du Train du Chocolat !

C’est à partir de demain que le Train du Chocolat commence sa tournée dans les gares parisiennes pour vous dévoiler tous les secrets du Chocolat. Trains Expo Evénements SNCF et Yves Thuriès s’associent à l’occasion de Pâques, et vont vous faire partager des informations gourmandes dans un Train Expo tout chocolaté. A l’occasion de sa troisième édition, le Train du Chocolat vous ouvre ses portes du 14 au 22 mars 2015.

IMG_1045

Plusieurs animations seront au rendez-vous :

  • la rencontre avec le Maître chocolatier Yves Thuriès, deux fois Meilleur Ouvrier de France,
  • une dégustation de chocolat,
  • une initiation au métier de chocolatier,
  • l’explication complète des différentes étapes de fabrication du chocolat.

Ainsi grâce à ces différentes voitures vous pourrez tout savoir sur le chocolat.

Pour garder un souvenir de ce voyage, une boutique sera présente dans la dernière voiture, et permettra de vous combler de chocolats et créations Yves Thuriès, réalisées spécialement pour l’occasion. De quoi fêter Pâques comme il se doit !

IMG_1048

On débute le voyage parisien à la Gare Montparnasse les Samedi 14 mars (http://on.fb.me/1F3ikgs) et Dimanche 15 mars (http://on.fb.me/1AplXHm). Le mardi 17 mars, le Train s’arrête en Gare de Lyon (http://on.fb.me/1CaeKlP), pour repartir le mercredi 18 mars à la Gare d’Austerlitz (http://on.fb.me/1FeYoro). Enfin les trois dernières étapes seront la Gare du Nord le jeudi 19 mars (http://on.fb.me/1MvTM2j), la Gare de l’Est le samedi 21 mars (http://on.fb.me/1MvUix1), et le dimanche 22 mars, le Train terminera son voyage à la Gare Saint-Lazare (http://on.fb.me/1FSfVUx). Pour toutes ces dates, nous vous attendons de 10h à 19h.

IMG_1057bis

Vous voulez savoir quel est le parcours du chocolat depuis la plantation de Cacao à la tablette ? Alors montez à bord de ce Train Expo exceptionnel pour un voyage fort en goût et en découverte ! J-1, allez on embarque !

Suivez le Train du Chocolat sur les réseaux sociaux :

Facebook : https://www.facebook.com/trainsexposncf
Twitter : https://twitter.com/TrainsExpo
Instagram : https://instagram.com/trains_expo/

Découvrez le reportage consacré au Train du Chocolat dans Télématin.

L’Histoire du Cacao.

Le livre de la Genèse Maya, le Popol Vuh, attribue la découverte du chocolat aux dieux.

Originaire des plaines tropicales d’Amérique du Sud et centrale, le cacaoyer, produisant les fèves de cacao, est cultivé depuis au moins trois millénaires dans cette région et dans l’actuel Mexique. Les Mayas cultivent des cacaoyers et utilisaient les fèves de cacao pour fabriquer une boisson chaude, mousseuse et amère, souvent aromatisée avec de la vanille ou du piment. Originaire d’Amérique, le cacaoyer est donc inconnu ailleurs dans le monde jusqu’au XVIe siècle.

plantation-Equateur

En 1494, Christophe Colomb jette par-dessus bord les fèves qu’il avait reçues des Amérindiens. Il les aurait prises pour des crottes de chèvre. C’est donc plus tard, en juillet 1502 sur l’île de Guanaja, qu’il découvre pour la première fois la boisson chocolatée. Les colons espagnols n’apprécient cette boisson amère aux épices piquantes qu’elle est aromatisé avec du miel, du sucre de canne, du musc et de l’eau de fleur d’oranger.

cabosses2

Le chocolat est tout de même importé en Europe où il devient rapidement très prisé à la cour d’Espagne : cette boisson amère, écumeuse et poivrée retient alors l’attention lorsqu’on y ajoute de la vanille et du miel. Dès le XVIIe siècle, le chocolat devient une ressource très appréciée de l’aristocratie et du clergé espagnol. Son commerce s’étend alors au reste de l’Europe.

choco branche 2

Au début du XIXe siècle, les premières fabriques de chocolat apparaissent en Europe. Le chocolat est de moins en moins consommé pour ses vertus médicinales supposées, et de plus en plus par plaisir. Les manufactures de chocolat se multiplient, puis les chocolateries industrielles, principalement en France, en Suisse et aux Pays-Bas.

Edith Rebillon, Directrice Générale Déléguée de Trains Expo Evénements SNCF.

 

Edith Rebillon

 Après avoir été directrice de la publicité d’Événement Magazine et directrice commerciale dans le nautisme, Edith Rebillon dirige La Mère Poulard au Mont Saint Michel de 1993 à fin 1997. Elle y développe les produits dérivés et la biscuiterie avant de faire le lancement du restaurant à New-York.

De 1997 à 2007, elle crée et développe la marque Sable et coquillages en Asie avant de rejoindre la SNCF en 2008 où elle devient directrice des relations publiques de Trains Expo SNCF, puis directrice générale adjointe et directeur du département Orient Express en 2009.

Le 1er octobre 2014, elle est nommée directrice générale déléguée de Trains Expo Événements SNCF.

Quelle est la réalisation Trains Expo Événement SNCF dont vous êtes le plus fier ?
Les Trains contre la maladie d’Alzheimer et le Train de la Télé !

Quelle est pour vous la (ou les) valeur(s) phare(s) transmise(s) par Trains Expo SNCF ?
La proximité, être au cœur de la France rapprocher Paris de la Province.

Quel est votre meilleur souvenir chez Trains Expo Événement SNCF ?
Le Train de la Planète et Hsbc qui, en confiance, s’était impliquée totalement dans cette aventure. C’était aussi mon premier contrat.

Que représente le Train pour vous ?
C’est d’abord une équipe soudée qui crée un événement exceptionnel. Mais c’est aussi une vie de cirque un zeste d’aventure le train c’est aussi une image d’évasion de voyages…

Dans quelle gare aimez-vous vous rendre ?
Toutes les gares sont belles. Mais j’ai une tendresse particulière pour la Gare de Lyon. Elle a dû garder son atmosphère particulière et ceux qui la dirige sont remarquables.

Quelle est votre fonction chez Trains Expo Événements SNCF ?
Je suis directrice générale déléguée en charge du commercial et du développement stratégique.

Comment choisissez-vous les thématiques des expositions ?
Ce sont des rencontres, une actualité intéressante… Par exemple l’arrivée de l’iPad nous a fait penser aux tablettes cunéiformes, et le Train le Litteratour est né avec 16 millions d’euros d’œuvres à bord ( des comex, des parchemins, des lettres comme celles de Saint-Exupery dans des caissons anti vibration et hydrométriques ). Un vrai challenge… Passionnant !

La fabrication du Chocolat.

Avant de finir en tablette, le chocolat, qui a une culture exigeante, suit différentes étapes de transformation.

bonbons de chocolat

Le parcours commence à la plantation où la cabosse (fruit produit par le cacaotier) est récolté deux fois par an lors de sa maturité, pour être fendu et y extraire les 20 à 60 fèves de cacao très amères. Les fèves sont alors mises à fermenter pendant environ une semaine afin de développer leurs arômes et diminuer leur amertume, nettoyées puis séchées.

Après avoir été récoltées et fermentées, vient l’étape de la transformation des fèves.
Celles-ci sont d’abord torréfiées dans le but de révéler davantage leur arôme et leur couleur, ce qui est une opération essentielle et requiert savoir-faire et précision pour ne pas altérer le goût et la qualité du cacao. Le grain, appelé « grué » est ensuite extrait de la fève et broyé pour obtenir une pâte liquide appelée masse de cacao (ou pâte de cacao) pouvant servir à réaliser de la poudre de cacao ou du chocolat.

SONY DSC

Pour réaliser le chocolat, du beurre de cacao, du sucre et éventuellement du lait sont ajoutés à la pâte en fonction de la variété et du type de chocolat que l’on veut obtenir.

ambiance chocolat 2

Enfin, le chocolatier va laisser libre cours à son imagination et sa création pour obtenir formes ou motifs qu’il souhaite en y ajoutant éventuellement des éléments tels des noisettes, du riz soufflé ou des raisins…